Parution : Lemercier E., Muni Toke V. et Palomares E. (coord), 2014, Les Outre-mer français : regards ethnographiques sur une catégorie politique,Terrains et Travaux, n°24.

Aujourd’hui, les Outre-mer français ne désignent plus que les territoires ayant officiellement fait le choix de rester sous souveraineté française, ordinairement pensés comme opposés aux territoires décolonisés ou, à l’inverse, comme ayant fait le choix démocratique d’une forme originale de décolonisation. Les Outre-mer français ne partagent-ils que cette relation singulière à la métropole qui les constitue en catégorie politique ? Par la richesse des enquêtes de terrain qu’ils restituent et les analyses croisées qu’ils déploient, les textes réunis dans ce dossier montrent qu’en dépit de leur hétérogénéité, leurs situations peuvent être pensées au-delà – voire en dehors – d’une problématique strictement statutaire. La présente introduction aborde cette question par la diversité des processus de (dé)colonisation dans les Outre-mer. Elle interroge les mécanismes par lesquels les dominations historiques enchâssées se maintiennent, se métamorphosent ou s’étiolent.

Sommaire : pour lire les articles en ligne cliquez : ici

Élise Lemercier, Valelia Muni Toke, Élise Palomares : Les Outre-mer français. Regards ethnographiques sur une catégorie politique
Stéphanie Mulot : Relations de soin, cultures et inégalités de santé. Les soignants de Guadeloupe face aux migrants haïtiens séropositifs
Hugo Bouvard : Le maintien du « cadre colonial » au sein d’un quotidien antillais. Logiques de dominations et résistances autochtones
Julien Merlin : L’émergence d’une compétence environnementale autochtone ?
Gaël Villoing, Sébastien Ruffié : Structuration associative en contexte post-colonial. Une quête d’autonomie pour les personnes handicapées en Guadeloupe
Audrey Célestine, Aurélie Roger : L’« outre-mer » à la croisée du national et du local. Construction, évolution et appropriations d’une catégorie sur trois terrains ultramarins
Lire un compte-rendu du numéro : cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *